Votre navigateur ne prend pas en compte les CSS

Veuillez ne pas tenir compte des éventuelles images qui s'affiche ci dessous

Logo Webthea
entete gauche
entete-titre-petites-annonces
entete droite

Critiques / Opéra & Classique

Par Caroline Alexander

Thyeste

Thyeste ou l’absence des Dieux

envoyer l'article par mail Version imprimable de cet article
galerie photos mp3 icone film commentaires icone agenda
Logo : Thyeste

La Monnaie de Bruxelles vient de créer en première mondiale le dernier opéra du compositeur néerlandais Jan van Vlijmen, une commande faite conjointement avec le Nationale Reisopera d’Enschede aux Pays-Bas mais qui, le 27 septembre dernier, vit le jour à titre posthume, van Vlijmen étant brusquement décédé il y a moins d’un an à l’âge de 69 ans.

Un sujet vieux de plus de deux mille ans et qui n’a rien perdu de sa violence ni de sa raison d’être : la haine fratricide qui pousse deux hommes aux actes les plus extrêmes et qui trouve son écho dans les haines ethniques, religieuses, politiques de toutes les guerres civiles. L’actualisation dans un quelconque point du globe serait inutile. Les faits parlent d’eux mêmes dans leur hystérique brutalité. C’est l’une des qualités de l’adaptation de la tragédie de Sénèque par le poète et dramaturge flamand Hugo Claus et sa mise en musique par l’un des compositeurs majeurs des Pays Bas, homme d’un rare dynamisme et d’un rare éclectisme, qui est passé par toutes les écoles de son temps et qui sut marier le sérialisme le plus austère au lyrisme le plus brûlant. Autant d’éléments que l’on retrouve à l’état d’incandescence dans cet opus ultime.

L’emprise dévorante de la haine

C’est par cette histoire-là, celle de Thyeste et de son frère Atrée, que s’enclencha la malédiction des Atrides et leurs sinistres convulsions. Tantale le jouisseur cynique condamné à perpétuité pour acte de barbarie, revient un moment parmi ses descendants humains pour déverser sur eux sa haine inextinguible. « Dieux, trouvez un tourment qui épouvante la nuit elle-même. Car de ma semence sont issus des monstres immondes, une race qui dépassera tous mes crimes  », implore-t-il. Et sa demande est exaucée. Pour tout ce qui suivra les dieux resteront absents. Ainsi Thyeste, petit-fils de Tantale, vole à son frère Atrée la Toison d’Or et sa femme. Les années passent, Thyeste est en exil puis décide de revenir pour obtenir le pardon de son frère. L’hostilité de celui-ci a atteint un paroxysme, il jure vengeance, et pour assouvir l’emprise dévorante de sa haine, il imagine le pire des stratagèmes : inviter à dîner le traître d’hier et lui faire dévorer à son insu la chair de ses enfants assassinés...

Thriller métaphysique

Hugo Claus est resté fidèle à la trame de Sénèque et c’est en français qu’il a rédigé son livret, le découpant davantage comme un scénario de film que sur le fil des actes d’une tragédie classique. Il lui a même donné une structure de polar, de thriller métaphysique, jouant d’une part sur la connaissance du public qui sait de quoi il en retourne et l’ignorance de la victime désignée qui, dans une tension quasi insupportable, va comprendre la monstruosité dont il a été l’objet. Passeport pour la folie... Van Vlijmen a très habilement juxtaposé les caractères et les sonorités qui leur correspondent, tantôt modales, tantôt chromatiques, en un crescendo rythmé, martelé, s’achevant sur une sauvagerie qui donne le frisson. Que le chœur dans un final un peu longuet apaise sans laisser d’illusion. Ce chœur qui tout au long de l’action commente les événements, les moralisent par-ci par-là mais reste de marbre. Les dieux se sont retirés du jeu mortel. Ils ont laissé faire. Comme à Auschwitz, au Kosovo, au Cambodge, au Rwanda.

Un barbare de glace au sourire démoniaque

Quelle mouche a piqué le metteur en scène Gerardjan Rijnders de demander au costumier Rien Bekkers d’habiller ce chœur de nippes bariolées qui donnent à l’ensemble des choristes l’allure de vacanciers en goguette, revenant d’une fête costumée, ou de mannequins amateurs pour défilés d’imitations de Lacroix ou de Gaultier pour clientèle de supermarché. Dommage, car pour le reste, en optant pour une scénographie dépouillée - un podium mobile ceinturé en arc de cercle par des minces panneaux blancs - et en se concentrant sur la direction d’acteurs, il a misé juste. Le ténor anglais John Daszak, voix claire, parfaitement accordée, fait du féroce Atrée, un barbare de glace au sourire démoniaque tandis que dans le rôle titre le baryton américain Dale Duesing compense un peu de perte de puissance vocale par un jeu halluciné qui dévore le plateau comme un gros plan de cinéma. Sous la direction avisée de Stefan Asbury, le petit ensemble des vingt cinq musiciens de la Cappella Amsterdam met son cœur et sa rage au service de cette œuvre testament qui trace des ondes dans la conscience.

Thyeste, drame lyrique de Jan van Vlijmen, livret de Hugo Claus d’après Sénèque, Cappelle Amsterdam et Asko Ensemble sous la direction de Stefan Asbury, mise en scène Gerardjan Rijnders, décors Paul Gallis, costumes Rien Bekkers, avec Dale Duesing, John Daszak, Helena Rasker, Harry Peeters ... Théâtre Royal de la Monnaie à Bruxelles, les 27 & 29 septembre ; les 2,4,6 & 7 octobre 2005.

Photo : Clärchen und Matthias Baus

Le Coach malgre lui

Le Coach malgre lui

Dans cette opérette moderne où les médecins sont devenus les coachs et le patois des paysans l’argot de nos banlieues, les coachs en prennent pour leur grade autant que les coachés ... en chansons.

Histoire Naturelle des objets bureaucratiques

Histoire Naturelle des objets bureaucratiques

Cette exposition-performance nous entraîne dans une curieuse découverte des objets bureaucratiques. Jacky Viallon nous propose une visite guidée peu ordinaire. Cette exposition, légère et adaptable, est disponible à la diffusion.

AFFICHEZ-VOUS SUR WEBTHEA !

AFFICHEZ-VOUS SUR WEBTHEA !

Le mur d’affiches est un programme de partenariat original donnera à votre spectacle une importante visibilité sur Webthea.com. De plus, votre affiche sera régulièrement présente sur notre lettre d’information qui compte près de 4000 abonnés. En vous exposant sur le mur d’affiches, vous soutiendrez aussi l’existence d’une critique indépendante en ligne.

Visitez le Mur d'Affiches

Le lundi 10 octobre 2005


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    Attention Les commentaires avec des liens sont modérés

Qui êtes vous ? ( obligatoire )

A suivre bord a suivre

D’un festival à l’autre

et pourquoi ne pas citer Nabucco à Sanxay ? j’y vais depuis au moins 10 ans et cela vaut...

Le 10 avril par baron

AU MONDE de Philippe Boesmans

Un chef-d’œuvre, qui mérite d’entrer au répertoire des grandes maisons d’opéra, et une production...

Le 10 avril par Rafsan

Pulvérisés de Alexandra Badea

a a ....Faute de frappe réparée qui n’altère pas cette bonne critique

Le 8 avril par aurélie Saint-Pulgent

Pulvérisés de Alexandra Badea

Aurélia Guillet (histoire d’un a) et non Aurélie Guillet. Merci pour votre texte

Le 2 avril par aurélia.guillet

PELLÉAS ET MÉLISANDE de Claude Debussy

Ayant vu " Pelleas" une bonne douzaine de fois, celui de Nantes est raté non à cause des...

Le 28 mars par Lutavski

Rencontre avec Mady Mantelin

J’ai vu les deux spectacles à la vieille grille ; ils sont complémentaires. Avec Nemo on est dans...

Le 22 mars par michel

Occident de Rémi De Vos

Sublime spectacle. J’ai adoré.

Le 22 mars par Zadou

LA BOHEME de Giacomo Puccini

Vous pardonnerez à un vieux monsieur de s’étonner de lire : "...Marcello et ses copains ON PRIT...

Le 22 mars par SERVIAN

JUNE ET JIM, le nouveau duo franco-espagnol.

June et Jim en concert à La Menuiserie (Pantin) le samedi 29 mars 2014

Le 21 mars par La Menuiserie

Le Bouton de Rose de et par Sophie Accaoui

Super comédienne que j’ai eu l’occasion de découvrir lors d’un spectacle donné dans le cadre de la...

Le 13 mars par Christiane Hibon

La Visite de la vieille dame de Friedrich Dürrenmatt

Très bonne pièce,dont la mise en scène n’éclaire pas hélas toute la saveur malgré les...

Le 3 mars par artifon

A vies contraires de Julien Roullé-Neuville

Je l’ai vu ! Courrez-y et acheter des places pour vos amis, ils vous remercieront...

Le 6 février par Guy

BROKEBACK MOUNTAIN de Charles Wuorinen

Fine analyse de l’oeuvre et de sa représentation !

Le 4 février par ArthurdeParis

Chat perché, opéra rural

Qu’entend-t-on par charmant ? Nous avons vu ce spectacle le 30 janvier 2014, et nous avons eu...

Le 1er février par JP & K

Les Gens d’Edward Bond

Les amateurs de Bond seraient-ils des donneurs de leçons à l’image de leur auteur préféré...

Le 30 janvier par arno

L’Ecole des femmes de Molière

c’ est ennuyant

Le 27 janvier par boss

Platonov de Tchekhov

PLATONOV, d’Anton Tchekhov (traduction Françoise Morvan et André Markowicz), mise en scène...

Le 27 janvier par Dominique Renier

Les Gens d’Edward Bond

Depuis son apparition sur la scène française (Régy, Chéreau) Bond a été contesté, son théâtre ne...

Le 23 janvier par Clovis

WERTHER de Jules Massenet

Je sait que le trac le rend malade,mes une foi dans son rôle tout va <3 très bien :* <3...

Le 22 janvier par Liliane Carabin

Les Gens d’Edward Bond

Sans doute le spectacle le plus ennuyeux de ces 100 dernières années

Le 21 janvier par arno

AU MONDE de Philippe Boesmans

Pour la Monnaie de Bruxelles l’événement majeur de la saison aura été la création mondiale d’une...

Le 8 avril par Caroline Alexander

L’Homme Atlantique de Marguerite Duras

Un vieux fauteuil de cuir mat, un foulard de soie, un projecteur : seuls ces trois accessoires...

Le 19 avril par Caroline Alexander

Scapin d’après Molière

Jacques Weber joua Cyrano en en jouant tous les rôles. Hervé Devolder entreprend un pari un peu...

Le 21 avril par Gilles Costaz

Je dois tout à ma mère

Philippe Honoré (qu’on ne confondra pas avec le cinéaste Christophe Honoré) écrit depuis longtemps...

Le 17 avril par Gilles Costaz

Un temps de chien de Brigitte Buc

Pauvre Gabrielle (Pascale Arbillot) ! L’humanité entière est contre elle. Sans travail, sans...

Le 27 mars par Marie-Laure Atinault

Philippe Adrien

Figure incontournable du théâtre d’aujourd’hui dont nombre de créations en ont enrichi le paysage,...

Le 16 avril par Dominique Darzacq

Siegfried de Richard Wagner

Le Grand Théâtre de Genève est à mi-parcours de sa nouvelle production de L’anneau des Nibelungen...

Le 3 avril par Frank Langlois

Bash de Neil LaBute

L’auteur américain Neil LaBute restera-t-il à la postérité pour avoir écrit une pièce où l’héroïne...

Le 5 avril par Gilles Costaz

Rameau et ses jumeaux

C’est toujours un plaisir intellectuel et sensuel d’entendre la musique de Rameau. Intellectuel,...

Le 24 mars par Christian Wasselin

A NU d’après le film de Sidney Lumet

Les USA ont connu avec le 11 septembre un bouleversement dans leurs certitudes. Jusqu’alors les...

Le 10 avril par Marie-Laure Atinault

Pulvérisés de Alexandra Badea

Première lauréate du Grand Prix de littérature dramatique, créé par le Centre national du théâtre en...

Le 28 mars par Jean Chollet

PELLÉAS ET MÉLISANDE de Claude Debussy

Mélisande vient d’un monde dont elle garde le secret. De nulle part en quelque sorte. Golaud,...

Le 28 mars par Caroline Alexander

L’ITALIENNE A ALGER de Gioacchino Rossini

Quatrième reprise d’une production grand cru comique créée au Palais Garnier en 1998 sous la...

Le 4 avril par Caroline Alexander

Alloula, le regard de l’Algérie

En France, on connaissait peu Abdelkader Alloula, sinon par l’annonce de son assassinat par les...

Le 28 mars par Gilles Costaz

Protée de Paul Claudel

Cette œuvre méconnue de Claudel est aussi une de ses rares pièces témoignant d’un comique pour...

Le 25 mars par Jean Chollet

OTELLO de Gioacchino Rossini

Le Festival Rossini du Théâtre des Champs Elysées a démarré sur un double événement : la production...

Le 14 avril par Caroline Alexander

Une année sans été de Catherine Anne

Depuis sa première création en 1990 avec Le Chemin de Dakar, puis avec la Compagnie Louis...

Le 9 avril par Jean Chollet

Le Malandain Ballet au Théâtre de Chaillot

Le personnage de Cendrillon et sa pantoufle de verre imaginés par Charles Perrault (1697) et...

Le 31 mars par Yves Bourgade

Une Nuit à la Présidence

Jean-Louis Martinelli aime l’Afrique. Il l’a prouvé en plusieurs occasions à travers ses rencontres...

Le 24 mars par Jean Chollet

TRISTAN ET ISOLDE de Richard Wagner

La reprise de cette emblématique production de Tristan et Isolde de Richard Wagner remue bien...

Le 12 avril par Caroline Alexander

Scapin d’après Molière

Jacques Weber joua Cyrano en en jouant tous les rôles. Hervé Devolder entreprend un pari un peu...

Le 21 avril - Gilles Costaz

L’Homme Atlantique de Marguerite Duras

Un vieux fauteuil de cuir mat, un foulard de soie, un projecteur : seuls ces trois accessoires...

Le 19 avril - Caroline Alexander

Je dois tout à ma mère

Philippe Honoré (qu’on ne confondra pas avec le cinéaste Christophe Honoré) écrit depuis longtemps...

Le 17 avril - Gilles Costaz

Le Songe d’une nuit d’été

Champêtre et forestier, vert comme les frondaisons, est généralement Le Songe d’une nuit d’été....

Le 14 avril - Gilles Costaz

OTELLO de Gioacchino Rossini

Le Festival Rossini du Théâtre des Champs Elysées a démarré sur un double événement : la production...

Le 14 avril - Caroline Alexander

TRISTAN ET ISOLDE de Richard Wagner

La reprise de cette emblématique production de Tristan et Isolde de Richard Wagner remue bien...

Le 12 avril - Caroline Alexander

A NU d’après le film de Sidney Lumet

Les USA ont connu avec le 11 septembre un bouleversement dans leurs certitudes. Jusqu’alors les...

Le 10 avril - Marie-Laure Atinault

Une année sans été de Catherine Anne

Depuis sa première création en 1990 avec Le Chemin de Dakar, puis avec la Compagnie Louis...

Le 9 avril - Jean Chollet

Un pèlerinage mélancolique

La figure de Liszt n’en finit pas de nous intriguer et de nous interroger. Voilà un homme qui...

Le 8 avril - Christian Wasselin

AU MONDE de Philippe Boesmans

Pour la Monnaie de Bruxelles l’événement majeur de la saison aura été la création mondiale d’une...

Le 8 avril - Caroline Alexander

Au bord de Claudine Galea

Des photos publiées aux Etats-Unis par le « Washington Post » et en France par « Le Monde » firent...

Le 8 avril - Gilles Costaz

Fantaisies sur la tempête

Il y a des débats dont on ne sort pas, quand bien même on les aborderait sous tous les angles...

Le 7 avril - Christian Wasselin

INTO THE WOODS de Stephen Sondheim et James Lapine

L’événement était attendu : après les délices de A little Night Music en 2010, les frissons de...

Le 6 avril - Caroline Alexander

Bash de Neil LaBute

L’auteur américain Neil LaBute restera-t-il à la postérité pour avoir écrit une pièce où l’héroïne...

Le 5 avril - Gilles Costaz

Tartuffe de Molière

Au premier coup d’œil, l’imposant décor de Richard Peduzzi donne le ton de la transposition à...

Le 4 avril - Jean Chollet

L’ITALIENNE A ALGER de Gioacchino Rossini

Quatrième reprise d’une production grand cru comique créée au Palais Garnier en 1998 sous la...

Le 4 avril - Caroline Alexander

Etat de siège d’Albert Camus

C’est le ratage de Camus ! La pièce qui lui valut en 1948 les foudres de la critique et que la...

Le 3 avril - Gilles Costaz

Siegfried de Richard Wagner

Le Grand Théâtre de Genève est à mi-parcours de sa nouvelle production de L’anneau des Nibelungen...

Le 3 avril - Frank Langlois

Le spectacle annuel des Petits rats de l’Opéra

Depuis 1977, c’est une tradition à l’Opéra de Paris chaque saison, son Ecole de danse présente un...

Le 2 avril - Yves Bourgade

Une femme de Philippe Minyana

...« Elle a les cheveux sales voilà ce que j’ai pensé. Ma mère mourait et moi je me disais, elle a...

Le 2 avril - Dominique Darzacq

AFFICHEZ-VOUS SUR WEBTHEA !

AFFICHEZ-VOUS SUR WEBTHEA !

Le mur d’affiches est un programme de partenariat original donnera à votre spectacle une importante visibilité sur Webthea.com. De plus, votre affiche sera régulièrement présente sur notre lettre d’information qui compte près de 4000 abonnés. En vous exposant sur le mur d’affiches, vous soutiendrez aussi l’existence d’une critique indépendante en ligne.

Histoire Naturelle des objets bureaucratiques

Histoire Naturelle des objets bureaucratiques

Cette exposition-performance nous entraîne dans une curieuse découverte des objets bureaucratiques. Jacky Viallon nous propose une visite guidée peu ordinaire. Cette exposition, légère et adaptable, est disponible à la diffusion.

Le Coach malgre lui

Le Coach malgre lui

Dans cette opérette moderne où les médecins sont devenus les coachs et le patois des paysans l’argot de nos banlieues, les coachs en prennent pour leur grade autant que les coachés ... en chansons.

Visitez le Mur d'Affiches
Le Coach malgre lui

Le Coach malgre lui

Dans cette opérette moderne où les médecins sont devenus les coachs et le patois des paysans l’argot de nos banlieues, les coachs en prennent pour leur grade autant que les coachés ... en chansons.

Histoire Naturelle des objets bureaucratiques

Histoire Naturelle des objets bureaucratiques

Cette exposition-performance nous entraîne dans une curieuse découverte des objets bureaucratiques. Jacky Viallon nous propose une visite guidée peu ordinaire. Cette exposition, légère et adaptable, est disponible à la diffusion.

Visitez le Mur d'Affiches
Google
Partenaires
Le Coach malgre lui

Le Coach malgre lui

Dans cette opérette moderne où les médecins sont devenus les coachs et le patois des paysans l’argot de nos banlieues, les coachs en prennent pour leur grade autant que les coachés ... en chansons.

AFFICHEZ-VOUS SUR WEBTHEA !

AFFICHEZ-VOUS SUR WEBTHEA !

Le mur d’affiches est un programme de partenariat original donnera à votre spectacle une importante visibilité sur Webthea.com. De plus, votre affiche sera régulièrement présente sur notre lettre d’information qui compte près de 4000 abonnés. En vous exposant sur le mur d’affiches, vous soutiendrez aussi l’existence d’une critique indépendante en ligne.

Histoire Naturelle des objets bureaucratiques

Histoire Naturelle des objets bureaucratiques

Cette exposition-performance nous entraîne dans une curieuse découverte des objets bureaucratiques. Jacky Viallon nous propose une visite guidée peu ordinaire. Cette exposition, légère et adaptable, est disponible à la diffusion.

Visitez le Mur d'Affiches
rss
webthea les plus